Casque de réalité virtuelle : comment éviter les malaises?

Share on Facebook6Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest0

Pour Noël, vous (ou votre enfant) avez reçu l’Oculus Rift, la PlayStation VR ou tout autre casque de réalité virtuelle? Attention aux nausées, vertiges, maux de tête, troubles de l’équilibre… Vous pouvez ressentir ces effets secondaires quelques minutes voire quelques heures après l’utilisation du casque. Alors comment limiter les désagréments?

Mal de mer virtuel

Pour éviter le mal de mer, la solution la plus simple est de fermer les yeux. Mais il sera difficile d’apprécier l’expérience avec les yeux fermés… Revenons sur la cause de ce mal de mer.

Quand vous pilotez virtuellement une voiture, les yeux disent au cerveau que le corps bouge, mais l’oreille interne (qui gère l’équilibre) dit le contraire. Le cerveau ne sait pas qui a raison et déclenche le fameux mal de mer.

En attendant que les constructeurs améliorent leurs produits, vous pouvez activer le mode confort du casque (s’il y en a un). Cette option permet de limiter le nombre de virages et accélérations qui feront contredire vos yeux et votre oreille interne. Si vous ne l’avez pas, penchez la tête dans les virages pour tromper votre oreille interne.

Écran trop proche des yeux

On sait que la lumière bleue des écrans est mauvaise pour nos yeux. Plus on reste longtemps derrière un écran, plus on abîme sa rétine. Mais pas de panique, la lumière des écrans est beaucoup moins nocive que celle du soleil. Et plus on s’éloigne de l’écran, moins la lumière a d’impact sur nos yeux.

Mais la lumière bleue des casques est beaucoup trop proche de nos yeux : moins de 5 cm! Et il est difficile de dire : « Éloigne-toi de l’écran! ». Mais comme sur la plage, il suffit de mettre des lunettes. Alors, n’hésitez pas à mettre des lunettes de protection anti-lumière bleue même si vous n’avez pas de problème de vue. A défaut, des lunettes de soleil feront l’affaire!

Que font les constructeurs?

Ils se cachent derrière leurs conditions d’utilisation! Vous savez, la fameuse notice que personne ne lit…

Pour info, les constructeurs déconseillent l’utilisation de ces appareils avant 13 ans.

Néanmoins, ils travaillent à améliorer leurs produits pour limiter ces effets secondaires. Alors prudence! En attendant que ces appareils soient améliorés et testés par des laboratoires indépendants, utilisez-les avec parcimonie. Pas plus de 15 minutes 1 fois par semaine pour commencer. Laisser le temps à votre cerveau de se remettre de ses émotions. Et surtout, arrêtez tout de suite l’utilisation du casque de réalité virtuelle au moindre symptôme.

Enfin comme pour l’alcool, ne prenez pas le volant après avoir utilisé un casque de réalité virtuelle. Les effets secondaires peuvent durer plusieurs heures après l’utilisation du casque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *