Avant et après Google : l’évolution des moteurs de recherche

Share on Facebook2Tweet about this on Twitter3Share on Google+1Pin on Pinterest0

Avant l’arrivée des premiers moteurs de recherche, il fallait connaître l’adresse web exacte pour consulter un site. Sinon, vous pouviez chercher un site dans des annuaires spécialisés. Ces annuaires étaient des listes d’adresses web (comme votre liste de favoris) concernant un sujet précis. Mais il fallait connaître l’adresse de l’annuaire…

Google et les premiers moteurs de recherche

Puis, les premiers moteurs de recherche sont arrivés comme Lycos en 1994 ou Altavista en 1995. Vous pouviez enfin rechercher des pages web en fonction du sujet qui vous intéressait : les fameux mots-clés. Il suffisait alors de répéter plusieurs fois le même mot-clé dans le page pour qu’elle soit bien classée dans les moteurs de recherche. D’ailleurs vous vous souvenez de la pub de Lycos?

Depuis Altavista et Lycos sont tombés dans l’oubli et Google a envahi le monde. L’idée initiale de Google n’avait rien de révolutionnaire, Larry Page voulait juste un moteur de recherche qui s’affichait rapidement. A l’époque, pour se connecter à Internet, il fallait passer par le modem 56k qui bloquait la ligne du téléphone fixe et prenait un temps bien trop long pour afficher la moindre image. Or les autres moteurs de recherche étaient truffés d’images publicitaires. Google avait choisi la sobriété en ne mettant que son logo, le champ pour saisir les mots clés et le bouton rechercher. Puis pour se financer, il rajoutera les liens sponsorisés qui feront son succès.

De « nouveaux » moteurs de recherche

Aujourd’hui, de nouveaux moteurs de recherche arrivent sur le marché : que ce soit pour protéger votre vie privée ou financer les bonnes causes vous avez l’embarras du choix! Je vous ai proposé 2 moteurs de recherche alternatifs à Google: Lilo et Qwant. Pour en savoir plus, lisez l’article Comment Google gagne de l’argent avec vos mots-clés?. Sinon, Lycos existe toujours…

Il existe aussi des moteurs de recherche pour enfants dont Qwant Junior. Sur l’onglet Education, les sites sont vérifiés avant d’être indexés. Ce qui signifie que votre enfant ne tombera pas sur des sites pornographiques s’il tape « chatte ». Attention quand même à l’onglet images, il est très difficile pour un robot de faire la différence entre une image adaptée ou non à un enfant.

Techniquement, ces nouveaux moteurs de recherche n’ont rien de nouveau. Seules les valeurs des entreprises qui les créent sont différentes.

Et demain?

Aujourd’hui, le web est compréhensible uniquement par les êtres humains. Le contenu des images ou le sens des textes n’est pas accessible aux machines. L’objectif de demain est de rendre le web compréhensible par les machines. C’est ce qu’on appelle le web sémantique ou le web 3.0. Ce web sémantique changera 2 choses essentielles :

  1. On pourra enfin supprimer définitivement une donnée sur le web
  2. On pourra poser des questions aux moteurs de recherche et avoir une vraie réponse au lieu d’avoir une liste de liens.

Par exemple, à la question « Qui a inventé le web? », les moteurs de recherche répondront : « Tim Berners-Lee ». Alors qu’aujourd’hui, vous avez une liste de liens et vous devez rechercher la réponse vous-même. Mais le web sémantique est encore à l’état de recherche. Il faudra beaucoup de travail et d’ingéniosité pour que les scientifiques réussissent à mettre de l’ordre dans cet océan d’informations.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le web sémantique, n’hésitez pas à me le demander dans les commentaires ou dans le formulaire « Vous avez une question? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *