9 conseils pour surfer écolo

Vous êtes un parfait écolo, vous triez vos déchets, mangez local, éteignez les lumières, bannissez les bains… mais savez-vous surfer écolo? Surfer sur Internet utilise beaucoup plus d’énergie qu’on ne le croît. Voici 8 astuces pour surfer écolo.

Surfer écolo sur le Web

Astuce n°1 : Faites moins de recherches sur Google (ou autre)

Une recherche sur Google (ou autre) consomme autant d’énergie qu’une ampoule allumée pendant 1 heure! Alors plutôt que de passer par un moteur de recherche tapez directement l’adresse complète du site. Par exemple, tapez « bluesoos.fr » plutôt que « bluesoos ». 3 petits caractères de plus qui font 1 recherche de moins. Ou encore mieux, ajoutez vos sites préférés dans vos favoris! Et avant de faire une recherche, demandez-vous si vous pouvez vous en passer.

Astuce n°2 : Ne cliquez que sur les liens qui vous intéressent vraiment.

L’article¹ publié sur ce site a déjà consommé l’équivalent d’une ampoule allumée pendant 10 ans! Il vous explique comment la lecture d’un article de blog multiplié par le nombre de lecteurs a un impact énergétique non négligeable. Alors ne cliquez sur le lien que si vous voulez en savoir plus.

Et en règle générale, avez-vous vraiment besoin de regarder une énième vidéo de chat? Une vidéo vue 200 000 fois consomme autant d’énergie qu’une ampoule allumée pendant 10 ans.

Alors avant de cliquer, posez vous la question : « Le lien que je vais visiter m’intéresse-t-il vraiment? » Si oui allez-y, sinon ne cliquez pas! Vous gagnerez du temps et de l’énergie. Et si la vidéo ne vous plaît pas, ne la regardez pas jusqu’au bout!

Astuce n°3 : Consultez votre compte Facebook moins souvent

Facebook consomme en 1 an plus d’énergie que tous les franciliens réunis²! Avez-vous vraiment besoin de partager cette vidéo de chat? 1 ou 2 photos de la Seine qui déborde n’est-ce pas suffisant? Bref, partagez moins mais partagez mieux… vos amis vous en seront reconnaissants.

Vous avez des amis qui polluent votre mur avec des publications qui ne vous intéressent pas? Supprimez-les de votre fil d’actualité, ils n’en sauront rien et votre fil ne présentera que les liens qui vous intéressent! Pour cela, cliquez sur la flèche en haut à droite de la publication de la personne concernée et cliquez sur « Ne plus suivre ». Vous resterez amis mais ne verrez plus ses publications à moins d’aller sur son mur. Vous pouvez aussi supprimer la lecture automatique des vidéos en cliquant sur la roue dentée d’une vidéo puis « Autres paramètres ». A la ligne « Lecture automatique des vidéos », sélectionnez « Non ». Pour votre téléphone ou tablette, c’est par . Ça vous permettra en plus d’économiser votre forfait de données mobiles.

Économisez les mails

Astuce n°4 : Supprimez les mails que vous ne lirez plus

Avez-vous vraiment besoin de garder cette conversation de 2010 sur le choix du resto avant le ciné? Conserver des mails qu’on ne lira plus consomme inutilement de l’électricité.

Le plus simple est de supprimer les mails dès qu’on les a lu. Et si vous ne l’avez pas fait depuis longtemps, commencez par supprimer tous les mails qui datent de 2015 et avant! Vous n’en avez probablement plus besoin.

Astuce n°5 : Mettez vos mails au régime

Envoyer 66 mails d’1 Mo tous les jours pendant 1 an consomme autant d’énergie que 1000 km parcourus en voiture. La prochaine fois que vous envoyez un mail, demandez-vous si la pièce jointe est vraiment nécessaire. Et limitez l’envoi aux destinataires que cette pièce intéresse. C’est surtout valable au bureau où on a tendance à envoyer pleins de mails avec pleins de pièces jointes à tout plein de monde!

Astuce n°6 : Désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez plus

Les mails que vous recevez polluent autant que les mails que vous envoyez. Alors désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez plus. Mais désabonnez-vous vraiment, ne les filtrez pas avec le filtre anti-spam. Le filtre anti-spam n’empêche pas l’envoi de la newsletter, il ne fait que déplacer les newsletters dans le dossier spams.

Consommez moins d’énergie

Astuce n°7 : Débranchez, éteignez vos appareils

Votre ordinateur ou smartphone consomme les 2/3 de son énergie pendant qu’il est en veille. Éteignez-les dès que vous ne vous en servez plus ou avant de vous coucher. Vous dormirez mieux en n’étant pas soumis aux ondes électromagnétiques émises par le téléphone. Si vous vous en servez comme réveil, achetez-vous un réveil!

Si vous ne pouvez pas éteindre votre appareil, mettez-le en veille et éteignez l’écran. Ce fera toujours un peu d’énergie économisée.

Astuce n°8 : Réparez plutôt que de changer vos appareils

Produire un ordinateur émet 70 fois plus de CO2 que de l’utiliser pendant 1 an. Cela veut dire que produire un ordinateur consomme autant d’énergie que de l’utiliser pendant 70 ans. Or les ordinateurs sont rarement utilisés plus de 5 ans. Alors avant de changer votre appareil, essayez de le réparer. Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas de recycler votre appareil.

Astuce n°9 : Fermez les applications que vous n’utilisez pas

Quand on lance une application, des données sont enregistrées dans la mémoire rapide de votre appareil. Conserver des données dans cette mémoire consomme de l’énergie. Alors si vous n’utilisez pas l’application, vous consommez inutilement de la batterie. Prendre l’habitude de fermer complètement une application quand on a fini de s’en servir vous permettra d’économiser de la batterie. Pratique quand la batterie est presque à plat!

Voilà, maintenant vous savez surfer écolo, alors bon surf!

Pour aller plus loin, ce site est une mine d’information :  greenit.fr. Mes sources proviennent de différents articles publiés sur ce dernier.

Et si vous avez 1h devant vous, regardez ce documentaire Internet, la pollution cachée, il permet de voir les dessous du Net et de comprendre pourquoi Internet consomme autant d’énergie (en attendant les prochains articles qui traiteront du sujet sur bluesoos.fr).

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

2 pensées sur “9 conseils pour surfer écolo

  • 18 juin 2016 à 8 h 50 min
    Permalink

    Comment deux petits clics peuvent faire monter la consommation en flèche et comment changer ses habitudes.

    Merci pour cette information. J’ignorais totalement l’impact écologique des comportements d’utilisateurs!

    • 23 juin 2016 à 9 h 50 min
      Permalink

      De rien! N’hésitez pas à partager l’info. Plus on est nombreux à changer nos habitudes, plus cela aura d’impact sur l’environnement.

Commentaires fermés.