72 nouveaux emojis… mais où sont les femmes?

Unicode vient de sortir 72 nouveaux emojis, mais 14 emojis proposés ont été refusés par le consortium Unicode. Les emojis refusés sont le fusil, qui au vu des récents évènements est une sage décision, mais surtout les 13 emojis, proposés par Google, pour mieux représenter la diversité des carrières des femmes. Dommage…

Mais pourquoi Google dépend-t-il d’Unicode?

Ça paraît étonnant qu’un géant du Web soit contraint par un groupe inconnu du grand public qui se nomme Unicode! Et pourtant, les géants de ce monde n’existeraient pas sans Unicode.

Rappelez-vous, chaque lettre de votre clavier correspond à un code unique en ASCII (plus de détails dans cet article). Mais le code ASCII ne fonctionne que pour l’alphabet latin. Impossible alors d’écrire en russe, arabe ou chinois. Du coup, avant la création d’Internet, chaque langue avait son code local (ASCII étant le code américain). Cela ne posait de problème à personne puisque les ordinateurs n’étaient pas connectés. Mais dès que les ordinateurs ont commencé à s’envoyer des messages, il a fallu s’entendre sur les codes utilisés.

Imaginez par exemple que vous envoyez un mail à une boutique à Londres pour connaître le prix d’un article. Il vous répond que l’article vaut 100£. Pour écrire le symbole £, l’ordinateur anglais utilisera le code « 01110001 ». Mais dans l’ordinateur français le code « 01110001 » correspond à €… Vous lirez donc 100€ au lieu de 100£!

Avec la naissance d’Internet, il a fallu que tous les ordinateurs utilisent le même code pour chaque symbole. Tous ces codes sont dans le référentiel Unicode.

 

C’est quoi le référentiel Unicode?

Unicode est le référentiel des codes numériques utilisés par les ordinateurs pour afficher des symboles. Ainsi, chaque lettre de l’alphabet, chaque nombre, chaque signe de ponctuation, chaque symbole a son code unique, et ce quelque soit la langue utilisée. Depuis quelques années, les emojis font également partie du référentiel.

Unicode s’occupe de préciser à quelle image correspond un code. Mais la bibliothèque d’images est créée par les fabricants d’ordinateurs et les développeurs de logiciels. C’est pour cette raison que les images peuvent être différentes d’un appareil à un autre.

Prenons l’exemple de l’émoji  « visage qui fait un clin d’œil »:

Unicode précise que cet émoji a le code 1F609, il ressemble à émoji winking face  et il s’appelle « winking face ».

Si vous l’envoyez par SMS, l’image* qui s’affichera dépendra de l’appareil. Donc, Apple affichera  : Winking Face on Apple iOS 9.3,   Samsung affichera : Winking Face on Samsung Galaxy S7 et LG affichera : Winking Face on LG G5.

Par contre, si vous utilisez Facebook, vous verrez : Winking Face on Facebook Messenger quelque soit l’appareil que vous utilisez.

Mais dans tous les cas, vous verrez toujours une image d’un « visage qui fait un clin d’œil ».

Qui décide de l’ajout d’un émoji?

La mise à jour du référentiel est gérée par le consortium Unicode. C’est un regroupement de personnes et d’entreprises qui décident ensemble d’ajouter de nouveaux codes ou de modifier certains codes. Tous ceux qui font partie du consortium peuvent prendre part aux débats. Mais tous n’ont pas le droit de voter. Pour pouvoir voter, il faut payer une adhésion : minimum 7500$ à l’année, jusqu’à 18000$ pour avoir un siège permanent.

Ce référentiel est utilisé par tous les fabricants d’appareils numériques (ex: Samsung, LG, HTC, Nokia), les développeurs d’OS (ex: Microsoft, Apple et Google) et de logiciels (ex: Facebook, Twitter, Mozilla…). On y retrouve donc sans surprise les géants du Web (sauf Amazon qui n’est pas concerné par le sujet) et plus généralement, tous ceux qui ont besoin de faire communiquer les ordinateurs entre eux. Par ici la liste des membres, au cas où on aurait un doute sur qui gouverne réellement le monde numérique…

Pourquoi avoir refusé les emojis de Google?

Unicode n’explique pas pourquoi les emojis sont absents de cette nouvelle version. Ils feront probablement partie de la prochaine mise à jour.

Néanmoins, les emojis prennent du temps à intégrer au détriment d’autres langues. Sur 137 000 codes disponibles, les emojis occupent déjà 1350 codes… Or tous les symboles utilisés dans le monde n’y sont pas encore… Aujourd’hui, certaines tribus minoritaires n’ont pas leur alphabet. Elles ne peuvent pas échanger de mails ou SMS dans leur langue parce que les symboles n’ont pas été pris en charge par Unicode. Or le consortium passe du temps à ajouter des emojis au lieu d’intégrer ces nouveaux symboles. Il est certain que cela concerne peu de personnes. Mais l’absence d’un émoji n’exclut personne alors que l’absence d’un alphabet exclut des minorités!

Cela dit, dans la dernière version d’Unicode, 7 500 codes ont été ajoutés dont 72 emojis mais aussi 6 nouvelles langues utilisées par des communautés minoritaires.

Et vous? Utilisez-vous tous ces emojis?

 

*Les images d’emojis viennent de ce site et sont la priopriété de leurs éditeurs.

Vous avez une question?

Une question?

Posez-la! Elle fera l'objet d'un prochain article

Envoi