Les insultes et leurs conséquences

Share on Facebook6Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0

En me baladant sur Facebook, je tombe sur le mur d’une jeune lycéenne qui vient de changer sa photo de profil. Elle est ravissante et les compliments pleuvent. En parcourant les commentaires, je trouve celui-là : « Sale pute! T’es trop belle ». Ça m’interpelle : depuis quand les insultes sont devenues des marques d’affection? Je n’adhère pas mais après tout si tout le monde se comprend, il n’y a pas de mal à changer le sens des mots…

Les mots ont des conséquences

Mais ça me fait penser à une vidéo que j’ai vu quelques mois auparavant. C’est un appel de l’ONG Care qui rappelle aux papas qui ont des filles, que les mots ont des conséquences. Je vous laisse la découvrir, elle parlera mieux que moi :

Ce qu’il faut en comprendre, c’est que les blagues sexistes et les insultes peuvent avoir des conséquences dramatiques si elles tombent dans de mauvaises oreilles. Même si ces blagues et insultes sont dites de manière bienveillante.

Ayant fait une école d’ingénieur, j’ai moi-même entendu un bon paquet de blagues sexistes. Je ne me suis jamais offusquée et je rigolais même parfois de bon cœur avec eux. Mais je savais que mes amis n’en pensaient pas un traître mot. C’était pour rire. Avec le recul, je pense que j’aurai dû les arrêter parce que mes amis allaient devenir papas. Ils ont aujourd’hui des enfants et j’espère qu’ils ont arrêté leurs blagues.

Pour revenir à cette lycéenne sur Facebook, que se passera-t-il si un garçon mal dans sa peau prend le commentaire de « sale pute » au 1er degré? Comment se comportera-t-il avec elle? Et au final, est-ce vraiment indispensable de transformer une insulte en marque d’affection? Sans compter que ce commentaire est visible par tous puisqu’il a été publié en mode public. Les délinquants n’ont plus qu’à trouver la « pute » en question et je vous laisse imaginer la suite…

Personnellement, ça m’a motivé à supprimer tout gros mot de mon vocabulaire, même entre adultes et amis. Après tout, la langue française a bien assez de jolis mots pour ne pas avoir besoin d’utiliser les insultes. Et surtout, à réagir si je vois un commentaire de ce genre sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *